Les dits du corbeau noir

AMOUR, SEXUALITE ET SPIRITUALITE SUITE 2 2017 BRAN DU 16 04 AVRIL

 

Amour, Sexualité et Spiritualité suite 2

Bran du 16 04 2017

 

 

Ce que la Femme Celte demande à l'Homme Celte...

Que celui-ci ne soit pas :

 

Avare, mais bon, généreux, prodigue ; qu'il soit à l'image des dieux et de la divinité, grand distributeur de bienveillance et de bienfaisance, que sa générosité soit abondante, qu'il sache redistribuer équitablement les richesses qu'il reçoit...

Qu'il soit accueillant en sa table d'hôte et que chacun chacune, y reçoive sa juste part...

 

Ni jaloux, c'est-à-dire sans volonté marquée d'appropriation, de possession, d’accaparement, de suspicion, de surveillance permanente...

 

Ni lâche ou dans la crainte, mais brave, courageux, valeureux, digne et noble, exempt de peur et d'ignorance...

 

Qu'il soit préservé du mensonge, de l'orgueil, de la cruauté et qu'il participe pleinement à l'instauration, au maintien, au renforcement des équilibres et des harmonies en lui-même, en ses fonctions, en ses relations y compris de « couple »....

 

Ce cernier point est l'expression majeure de l'attente et de la demande du Féminin et résume toutes les autres qualités souhaitées....

 

 

Ce que l'Homme Celte attend du féminin...

 

Des qualités qui réunissent :

 

 

La grâce, la noblesse, la dignité, la douceur, la bonté, la beauté de corps, de cœur, d'âmes, l'amabilité, la générosité, la distinction... Ce qui n'exclut pas les talents liés à la lutte, au combat, à la bataille...

 

 

Ce que souhaitent les deux partenaires relationnels :

La sincérité, la loyauté et la fidélité...

L'entraide et la solidarité réciproque...

 

 

 

Si la femme a le plus souvent « l'initiative » de la relation aimante, c'est peut être qu'elle est aussi « l'initiatrice » du sentiment amoureux et qu'elle à charge d'en enseigner les lois, l'esprit et les « méthodes »...

 

Honorer les dieux et la Déesse ; ne rien faire qui soit nuisible, néfaste, hostile à la Vie et exercer son courage, ses valeurs, au service de Celle-ci est, en résumé, une triade attestée et fondamentale du monde Celte...

 

Cela vaut pour toute la société celtique et quelque soit la classe fonctionnelle à laquelle on appartient...

Cette attitude, ce comportement recommandé par les Druides est la « règle » à suivre pour co-participer des équilibres et des harmonies qui protègent tous et chacun des déferlement d'éléments chaotiques forts préjudiciables à toute la communauté humaine et à son bon devenir...

 

La relation entre homme et femme intègre de ce fait et « naturellement » une telle « recommandation »...

 

A partir du moment où les notions essentielles et primordiales d'équilibre et d'harmonie sont maintenues et entretenues la relation amoureuse est libre de ses actes et mouvances et ce tant que le cadre du « paganisme » n'est pas affecté par la morale chrétienne qui viendra le pourfendre et le faire disparaître...

 

 

L'Amour, quelque soit les circonstances, est plus fort que la Mort... C'est donc une Puissance assez conséquente pour transcender la dite mort et faire de l'acte d'Amour une sublimation sans égale...

 

 

« Je te plais, tu me plais... » Si la convenance est mutuelle, alors les aimants prennent un immédiat plaisir à découvrir ensemble ce que l'Amour a à leur enseigner et apprendre dans la fraîcheur, la douce fièvre, la spontanéité des élans, désirs et pulsations de la chair et des sens...

 

Les formalités d'approche sont des plus réduites. Une fois la « convention d'acceptation mutuelle » instaurée, elle est aussitôt validée par l'embrassée et l'embrasé des corps qui s'offrent et se reçoivent par vertu de dons et d'offrandes...

 

 

 

Le Peuple Celte est qualifié d’éminemment « religieux » ; c'est-à-dire adonné à la pratique fervente et entretenue d'une relation avec le monde sacré et divin ; relation axée dans un sens comme dans l'autre d'une mutuelle co-participation à l'instauration et à la maintenance des équilibres au sein de toute la Création, de tout l'Univers, visible ou non...

 

Hommes et femmes savent avec pertinence et responsabilité que la nature de leur comportement et relation peut avoir des conséquences fastes ou néfastes à tous les niveaux de l'existence et des règnes qui les entourent aussi leur Amour est-il lui aussi pétri et façonné par cette conscience....

 

Nous avons à transposer tout cela d'une façon « moderne » adaptée, adéquate et actualisée. Il y a là largement de quoi relever le défi et le pari que constituent l'instauration et la maintenance harmonieuse et durable d'un « couple » digne de ce nom !...



16/04/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 445 autres membres