Les dits du corbeau noir

AIMER OU NE PAS AIMER : L'IMPACT DANS L'UNIVERS 2017 REFLEXION BRAN DU 17 O8 AOUT

Qui saura, demain, oser encore prendre le risque d'aimer et d'être aimé ?

 

 

Chaque aventure relationnelle aimante, amoureuse qui se termine sur un traumatisme affectif plus ou moins conséquent ou durable affecte en tant que telle le rapport entre l'humanité et son devenir lequel est subordonné à la façon dont on traite ou maltraite les Energies, Forces et Lumières qui émanent du passé, animent le présent et préparent l'avenir et qui font de tout espace-temps une seconde d'éternité absolue et infinie...

 

 

Notre Tradition (et d'autres avec Elle) nous enseignent que ce qui émane de la Source matricielle de tout être et de toute chose est une vibration « aimante », généreuse, bienveillante et bienfaisante (le Dagda irlandais ou le Dagodevos gaulois est bien le « Dieu Bon » comme le Duw du Barddas gallois d'ailleurs.)...

 

 

La devise philosophique et traditionnelle "Etre vrai, se tenir vrai, dans le coeur vibrant et vivant du monde" trouve toujours sa pertinence et sa réalité efficiente pour peu qu'elle ne soit pas trahie ou bafouée !...

 

 

Si nous prétendons vouloir « rayonner d'Amour », en nous et à travers nous, cela implique que cet Amour soit effectivement au sein même de notre corporéité et qu'il y soit en vérité, en réalité, en conscience, en clarté, en cohérence avec toutes les valeurs inhérentes à sa présence et à ses manifestations lesquelles associées au juste désir et à une lucide et obstinée volonté se veulent servir la VIE et son évolution sereine, harmonieuse, équilibrée...

 

 

Cela n'autorise aucune défaillance, aucune trahison, aucun mensonge, aucun orgueil, aucune perversion et manipulation, aucune cruauté, aucune peur, aucune défiance ou méfiance, mais exige un DON total, exigeant, inconditionnel et une « foi » en ce qui Fût, Est et Sera éternellement, densément et intensément ; Cela qui est  l'Energie, la Lumière et la Force même de ce qu'on appelle l'Amour et l'ensemble des registres vibratoires qui l'exprime en tout commencement, en toute fin et en tout renouvellement...

 

 

 

Chacun et chacune vivent des traumatises plus ou moins profonds et accentués qui relèvent pour une très grande part du manque d'Amour, du Désamour ou de la maltraitance physique et psychique de Celui-ci...

 

 

La planète toute entière et son devenir sont affectés de tous ces traumas individuels qui résultent d'un grave manquement aux Lois de l'existence, de la création et de l'avenir de celle-ci ; Lois de sagesse qui axent la destinée humaine et la qualité d'une présence au(x) monde(s) et la perspective heureuse d'un devenir sur des notions réellement incarnées de bonté, de générosité, de solidarité, de tendresse, de compassions actives et, globalement, de sentiments et d'attitudes humaines en symbiose avec ce qui a produit la Vie et ce qui la fait évoluer en se frayant passage à travers les déséquilibres et les disharmonies que nous engendrons et accentuons sans cesse quand nous refusons d'aimer et d'être aimer ou quand nous maltraitons cette Oeuvre première et cet Ouvrage premier justifiant à lui seul notre existence en ce monde et en « d'Autres Mondes » à la suite....

 

 

Mais comment espérer un jour en une plus belle symphonie de l'Univers orchestrée par l'Amour si la plupart des humains sonnent faux ou sont dissonants, incapables de tenir l'accord vibratoire des sens, de l'intelligence, avec l'instrument de Vie qu'ils sont et qu'ils détruisent volontairement ou inconsciemment, à coup de peur, d'orgueil, d'égoïsme, d'hypocrisie et d'ignorance ?....

 

 

Défigurer, salir, vitrioler, violenter, maquiller d'artifice, de cruauté et de mensonge, le visage de l'Amour ne peut que mener au chaos et laisser une « matière » livrée à elle-même nous y conduire chaque jour davantage...

 

 

Ces causes de « désamour » ne peuvent que produire un si néfaste et dramatique effet à tous les plans et niveaux de notre humanité réduite en esclavage (et dans ce qui n'est que l'illusion de vivre et d'être véritablement vivant) par les « égos » de toute nature et le diktat d'un mental entièrement inféodé à ceux-ci et alimentant sans cesse des peurs, défiances, réticences, rejets, incertitudes, méfiances, agressions, conflits et « meurtres » à l'égard du vrai, du juste, de l'équitable, du sincère, de l'authentique et du beau de la VIE et de tout ce qui y concoure au sein même de la Nature et de la nôtre quand nous sommes d'alliance avec son Principe, son Anima et son Essence même....

 

 

Toutes les "guerres"  du monde, tous les "génocides et infanticides" de l'Amour, commencent en nous et sont fomentés en nous, à l'échelle de ce que nous sommes certes, à l'échelle de tous nos manquements envers la vie en nous et en provenance des autres, mais sur le plan vibratoire et cosmique à bien d'autres dimensions non mesurables pour nos humaines limites d'entendement...

 

 

Si nous pouvions avoir cette conscience que nos actes, attitudes, gestes, paroles, comportements dépassent de bien loin notre « petite personne », mais impactent l'Univers tout entier proportionnellement au faste ou au néfaste de notre existence et que cela est juste et vrai alors peut-être que nous pourrions réellement espérer sur une évolution positive de notre « communauté de destins planétaire » et assurer la nouvelle génération sur un devenir plus « vivant » et « aimant » dans ses Forces, Energies et Lumières autant sociales, qu'écologiques, que culturelles, que philosophiques et que spirituelles !

 

 

Oui, si nous pouvions avoir cette conscience et l'incarner avec désir et volonté alors la peur et l'égoïsme reculeraient et céderaient le terrain sur toutes leurs dramatiques et désastreuses conquêtes !



17/08/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 447 autres membres